Herman Kolgen : IN-JECT

Un corps humain est injecté dans une citerne pendant 45 min. La pression du liquide exercera sur lui multiples transphormations neuro-sensorielles. De sa fibre épidermique jusqu’à son systeme
nerveux, il reagira aux influx de viscosité de cette chambre liquide. Son cortex, en manque d’oxygène, perdra graduellement toute notion du réel. Comme un corps-cobaye, un corps matière dont les
états psychologiques feront l’objet de tableaux cinétiques, d’espaces temporels singuliers.

C’est en 2008, qu’Herman Kolgen a amorcé le projet IN/JECT. Un tournage d’une durée de 6 jours consécutifs, dans une immense citerne remplie
d’eau, fut à l’origine de la principale matière de ce projet. Yso fu ainsi immergé plus de 8 heures par jours dans cette cuve vitrée, oscillant entre l’apeusanteur et le manque d’oxygène. c’est à
l’aide de différents systèmes de captation vidéo numérique et photographique que kolgen à rassemblé plusieurs séries de séquences temporelles, images qu’il a ensuite assemblées en un corpus
flexible et modulaire. Il s’aggit d’une progression narrative, dont le réel est en dislocation, en perpételle mouvance.

IN/JECT est une projection/performance modulaire en HD et en multicanaux audio.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :