Onion Skin || Olivier Ratsi

Onion Skin est une nouvelle installation immersive d’Olivier Ratsi , artiste visuel sous le label ANTIVJ .
Cette installation est la première étape du projet Echolyse , qui donnera naissance à plusieurs variations autour du même concept ,Onion Skin est constitué d’une dimension physique – un module de deux murs, positionné à angle droit – complétée par une projection et une diffusion sonore 5.1 .
Onion Skin est un travail graphique sur la recomposition du temps et de l’espace à travers un jeu de perspectives , à la fois de l’espace d’exposition lui-même et celui de la toile de projection. Construit autour d’une structure progressive , composée de 4 pièces durables 14 minutes au total, la pièce joue sur le principe de la répétition et de l’échelle pour créer une expérience physique et hypnotique qui ouvre les portes sur l’ invisible et intouchable.
Toute l’expérience de l’ installation est basée sur un point de vue très particulier. Une position précise à partir de laquelle une nouvelle dimension est révélée au public par anamorphose . Les éléments géométriques simples (“peelings”) qui semblaient être à plat au départ commencent soudainement à délimiter un nouvel espace. L’illusion d’une nouvelle dimension au sein de l’ installation apparaît lentement comme les pelures d’un oignon et semblent laisser leur surface physique derrière elles.
Le set-up de son surround en 5.1 accentue la dimension physique de l’installation, renforce et de joue avec l’ impression de volume et d’espace.

Onion Skin is a new immersive installation by Olivier Ratsi, an artist on the ANTIVJ visual label.

The first stage in the Echolyse project, which will give birth to several variations around the same concept, Onion Skin is made up of a physical dimension – a module of two walls, positioned at right angles – augmented by a projection and a 5.1 sound broadcast.

Onion Skin is a graphical work about the re-composition of time and space through a game of perspectives, both of the exhibition space itself and that of the projection canvas. Built around a progressive structure, made up of 4 parts lasting 14 minutes in total, the piece plays on the principle of repetition and scale to create a physical and hypnotic experience that opens doors onto the hidden and untouchable.
The whole experience of the installation is based on a very specific point of view. A precise position from which a new dimension is revealed to the audience by anamorphosis. The simple geometric elements (“peelings”) that seemed to be flat at first suddenly start delimiting a new space. The illusion of a new dimension within the installation slowly appears as the onion skins seem to be leaving their physical surface behind.
A 5.1 surround sound set-up accentuates the physical dimension of the installation, strengthening and playing with the impression of volume and space.

Publicités
Tagué , , , , , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :