Archives de Tag: photography

Ma » || Urban glitch #11

Urban glitch #11

©Ma »

 

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,

Ma » Carassou-Maillan || Trace G1 & G2

Trace G1 © Ma » Carassou-Maillan

tirage photo 20 x 20 pouces sur papier métalique  – edition de 5 – oct 2012

 

Trace G2 © Ma » Carassou-Maillan

tirage photo 20 x 20 pouces sur papier métalique  – edition de 5 – oct 2012

Ma” Carassou-Maillan amplifie la beauté mathématique des mécanismes du code informatique jusqu’à une abstraction visuellement élégante et organique. A travers un processus répétitif de projection et de prise de photographie, Ma” génère différents patterns et mouvements qui créent des formes aléatoires ou contrôlées et laissent ainsi des traces d’objets et de lumières que le capteur de la caméra saisi à la manière d’une persistance rétinienne.

 

 

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Oliver DiCicco and Barry Underwood || Earth Engines

Featuring works : Oliver DiCicco and Barry Underwood

In Earth Engines, the agency of the organic takes shape in staged photographs and sound sculptures in which technology channels the earth’s electric complexity. Oliver DiCicco’sindefinable organisms don’t simply emulate the humming of nature’s underbelly but directly access the mechanics of sound. His Sirens reckon the sea’s psyche in its physical unrest and mythical meanderings. Barry Underwood’s surreal staged photographs, intermingling issues of contemporary painting, cinema and land art, surveil landscapes of the impossible. Just as earth and electricity are the elementary particles from which energy takes shape, Underwood fuses authenticity and artifice to nurture nature into flashpoints of wonderment.

Both artist and recording engineer, Oliver DiCicco has shown at Yerba Buena Center, the Exploratorium, Coyote Point Museum, Headlands Center for the Arts, and Lincoln Center. He has collaborated with Bob Ostertag in Switzerland, been nominated for two Grammy awards for best sound engineer, and has worked with musical innovators, Fred Frith, Bill Frisell, Willy Nelson, John Zorn, The Residents, and The Dead Kennedy’s. He is a founding member of Mobius Operandi, a musical ensemble who has performed for the past two decades on DiCicco’s uniquely crafted instruments. Barry Underwood graduated with a BA in photography and theater from Indiana University and an MFA from Cranbook Academy of Art. His work has been shown locally and internationally: Los Angeles, Miami, Chicago, Houston, Cleveland, New York, Kentucky, Canada and Basel, Switzerland. Underwood was Artist-in-Residence at the Headlands Center for the Arts as well as I-Park in Connecticut and Banff Center for the Arts in Alberta, Canada. He is currently a professor at the Cleveland Institute of Art as well as head of the film, video and photographic arts department.

Tagué , , , , , , , , ,

Urban Glitch #5

Urban Glitch #5

Montréal – septembre 2012
Tirage photo 12 x 12 pouces sur papier métallique (édition de 5)
© Ma » Carassou-Maillan

Ma” baigne depuis toujours dans la musique underground : celle des villes, celle du béton, celle de la nuit, celle aussi qui a besoin de sortir du rythme effrénée de la ville. Ma” a souvent assimilée un paysage à un musique, elle y trouve une proche relation, pour elle, indisociable. Elle fige donc quelques vues d’éléments architecturaux afin de les rythmer selon sa perception. A travers des rythmes glitchys, des lignes, des courbes, de la ponctuation on découvre un univers urbain remplie de mouvements.

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Robin Cerutti || Parralels

Parrallels est un série de Robin Cerutti commencé en 2011. Le reflet de l’eau agit comme une membrane séparant la photographie en deux parties (l’air et l’eau) créant ainsi l’idée d’une monde parallèle dans lequel le sujet semble confortablement flotter.

 

 

 

Parallels is a Serie started in 2011 by Robin Cerutti in order to use split photography (in&out of water) to isolate a scene thanks the the membrane of water. This creates an idea of two Parallels world in which his subject either feel comfortable, take time to observe the outworld or interact with the so called membrane.

Tagué , , , , , , , , , ,

Ma » Carassou-Maillan || Trace Photography – serie H

Ma” Carassou-Maillan amplifie la beauté mathématique des mécanismes du code informatique jusqu’à une abstraction visuellement élégante et organique. A travers un processus répétitif de projection et de prise de photographie, Ma” Carassou-Maillan génère différents patterns et mouvements qui créent des formes aléatoires ou contrôlées et laissent ainsi des traces d’objets et de lumières que le capteur de la caméra saisi à la manière d’une persistance rétinienne.

Tagué , , , , , , , , , , ,

56 Broken Kindle Screens

56 Broken Kindle Screens est un livre de poche imprimé sur demande qui se compose de photos d’écrans brisés Kindle. Le Kindle d’Amazon a un dispositif de lecture qui est par défaut est connecté au magasin de livres de la société.

Le livre prend comme point de départ l’esthétique particulière de rupture des écrans E Ink et fait comme un examen de  la matière. Comme les écrans se cassent, ils deviennent des collages composés de plusieurs pages, des illustrations de couverture et d’éléments d’interface.

Le projet est une création de Silvio Lorusso et de Sébastian Schmieg.

56 Broken Kindle Screens is a print on demand paperback that consists of found photos depicting broken Kindle screens. The Kindle is Amazon’s e-reading device which is by default connected to the company’s book store.

The book takes as its starting point the peculiar aesthetic of broken E Ink displays and serves as an examination into the reading device’s materiality. As the screens break, they become collages composed of different pages, cover illustrations and interface elements.

Tagué , , , , , , , , , ,

Mark Dorf || Axiom & Simulation

Mark Dorf, jeune artiste américain, est diplômé de Savannah College of Art and Design en 2011 avec un baccalauréat en photographie et en sculpture. Ses œuvres les plus récentes examinent la relation de l’humanité avec nos réalités numériques fabriqués et le paysage physique dans lequel nous vivons grâce à l’utilisation de la photographie et la sculpture. Avec la compréhension que tout art est basée sur la comparaison et les relations, il re-contextualise un moment et un symbole pour créer un nouveau sens à travers le milieu environnant. Mark cherche à comprendre l’humanité en tant qu’observateur dans son environnement, en utilisant la photographie comme un outil pour explorer l’habitation curieux du monde qui nous entoure.

Mark réside actuellement à Brooklyn, New York, où il crée ses images et continue à étudier les domaines de la photographie et l’art contemporain.

AXIOM ET SIMULATION examine les façons dont les humains quantifient et explorent notre environnement en comparant réalisme artistique, scientifique et numérique. Comme une culture mondiale développée, nous sommes constamment à la transformation de l’espace physique et des objets dans la pensée abstraite non physique afin d’acquérir une meilleure compréhension de la composition et du fonctionnement interne de notre environnement. Ces transformations prennent souvent la forme de l’interprétation mathématique ou scientifique. En raison de ces changements, on peut mal interpréter ou même perdre toute référence à la source : lorsque la représentation est calculée par rapport à son homologue réel, une relation arbitraire et déconnectée est créé dans lequel il y a très peu ou pas de connexion physique ou visuelle résultant dans les questions de définition. Prenez par exemple un rendu tridimensionnel d’une montagne. Tout en observant le rendu, il est titulaire d’une forme similaire à ce que nous voyons dans la nature, mais n’a pas de connexion physique à la réalité, il s’agit simplement d’un fichier sur un ordinateur qui n’a pas de masse et ne tient que s’il ressemble à un mémoire. Lors de la traduction du rendu en code binaire, on voit que 1 et 0 – la création d’un fichier de la représentation d’une langue composée de seulement deux éléments qui n’ont pas de terre dans le monde naturel. Après toutes ces transformations, une nouvelle réalité se crée – un sans référent original, une copie sans aucune source absolue. En observant ces simulations et les interprétations de notre paysage dans un contexte unique ou plan de l’image, les idées de l’exactitude, de la futilité et de l’expérience originale se posent.

AXIOM & SIMULATION examines the ways in which humans quantify and explore our surroundings by comparing artistic, scientific, and digital realism. As a developed global culture, we are constantly transforming physical space and objects into abstract non-physical thought to gain a greater understanding of composition and the inner workings of our surroundings. These transformations often take the form of mathematical or scientific interpretation. As a result of these changes, we can misinterpret or even lose all reference to the source: when the calculated representation is compared to its real counterpart, an arbitrary and disconnected relationship is created in which there is very little or no physical or visual connection resulting in questions of definition. Take for example a three-dimensional rendering of a mountainside. While observing the rendering, it holds a similar form to what we see in nature but has no physical connection to reality– it is merely a file on a computer that has no mass and only holds likeness to a memory. When translating the rendering into binary code, we see just 1’s and 0’s – a file creating the representation from a language composed of only two elements that have no grounding in the natural world. After all of these transformations, a new reality is created – one without an original referent, a copy with no absolute source. When observing these simulations and interpretations of our landscape within a single context or picture plane, ideas of accuracy, futility, and original experience arise.

Tagué , , , , , , , ,

Lancement de Micro-Shima || The Gulf Stream & VJ Ma »


Le duo montréalais The Gulf Stream présente aujourd’hui leur nouveau EP, Micro-Shima sous le label Archipel. La formation pousse plus loin le travail entammé lors de Native’s Mantra EP, un mélange de musique électronique et de sons organiques, aux allures de trames sonores imagées au synopsis non écrit. Au fil du temps, la musique que compose Kodok (Ivann Uruena) et Archibald Singleton (Jérôme Guilleaume), s’est affirmée pour devenir cet agencement unique de synthétiseurs, de samples subtils, de claviers nerveux et de basses grasses. En « live », The Gulf Stream recrée un son riche et imagé, imaginé en studio et reconstruit en direct.

http://soundcloud.com/thegulfstream

LANCEMENT LE 18 MAI 2012

18 mai 2012 – 17 à 20h

@ Espace de Course

5333, Casgrain, suite 910

Montréal, Canada


The Gulf Stream vous invitent au lancement du EP Micro-Shima  le 18 mai prochain à l’espace de Course. Au programme, une installation interactive audio-visuelle et une exposition photographique de Vj Ma”.


INSTALLATION INTERACTIVE AUDIOVISUELLE

Avec les arts médiatiques comme plateforme, le son comme vecteur et leur créativités comme catalyseur, The Gulf Stream &Vj Ma” proposent de faire disparaître les barrières qui se posent entre la création de musique et de video en temps réel. Le projet Trajectoires AV est un plongeon dans une performance immersive, où les acteurs se complètent et où le spectateur est invité à se laisser porter par leur univers.

The Gulf Stream & VJ Ma” vous proposent de passer de l’autre côté de la scène afin de pouvoir bidouiller leur matériel afin de toucher à l’interactivité qu’ils ont programmé pour travailler le rapport image / son.


EXPOSITION  DE PHOTOS GÉNÉRATIVES – VJ MA”

Dans le cadre des ses recherches créatives, Vj Ma” a travaillé la génération d’images par ordinateur. Entre le code, l’art génératif, la data visualisation et la photographie, elle vous présente un voyage dans ses univers créatifs.

http://macarassoumaillan.com

Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,