Archives de Tag: projection

Robert Seidel || Advection

ADVECTION _ Robert Seidel
2-Channel Video Projection on a Water Fountain
Dimension Fountain 10 x 7 m / Background 35 x 50 m

Music David Kamp _ davidkamp.de

Commissioned by

4th Lichtsicht Biennale _ Bad Rothenfelde / Germany _ lichtsicht-biennale.de
27th September 2013 – 5th January 2014

Artist Statement
The work advection consists of several visual études projected on the continuously changing volume of a water fountain. Interconnected with both the circadian rhythm of their natural surroundings as well as the meteorological nuances of seasonal change from autumn to winter – the fixed études alter their density, texture and luminescence over the exhibition time.

This highly organic pictorial frame spawns a contemporary form of moving abstract paintings or associative drawings. The volumetric fountain, the pond reflections and iridescent flares shape a plasmatic spatial system, which is extended by a secondary video projection. This additional layer illuminates the surrounding area, integrating vegetation and the passing visitors into an abstracted mirage-stage.

Here, twining lines change their density within the evolving volume as fragile light patterns float in the bank of fog. The skeletal music composition is augmented by the sound of rippling water and the rushing fountain. Ultimately flickering projection segments and the emerging natural airstreams break the fluctuating formations, making every loop a unique permutation.

Tagué , , , ,

Onion Skin || Olivier Ratsi

Onion Skin est une nouvelle installation immersive d’Olivier Ratsi , artiste visuel sous le label ANTIVJ .
Cette installation est la première étape du projet Echolyse , qui donnera naissance à plusieurs variations autour du même concept ,Onion Skin est constitué d’une dimension physique – un module de deux murs, positionné à angle droit – complétée par une projection et une diffusion sonore 5.1 .
Onion Skin est un travail graphique sur la recomposition du temps et de l’espace à travers un jeu de perspectives , à la fois de l’espace d’exposition lui-même et celui de la toile de projection. Construit autour d’une structure progressive , composée de 4 pièces durables 14 minutes au total, la pièce joue sur le principe de la répétition et de l’échelle pour créer une expérience physique et hypnotique qui ouvre les portes sur l’ invisible et intouchable.
Toute l’expérience de l’ installation est basée sur un point de vue très particulier. Une position précise à partir de laquelle une nouvelle dimension est révélée au public par anamorphose . Les éléments géométriques simples (“peelings”) qui semblaient être à plat au départ commencent soudainement à délimiter un nouvel espace. L’illusion d’une nouvelle dimension au sein de l’ installation apparaît lentement comme les pelures d’un oignon et semblent laisser leur surface physique derrière elles.
Le set-up de son surround en 5.1 accentue la dimension physique de l’installation, renforce et de joue avec l’ impression de volume et d’espace.

Onion Skin is a new immersive installation by Olivier Ratsi, an artist on the ANTIVJ visual label.

The first stage in the Echolyse project, which will give birth to several variations around the same concept, Onion Skin is made up of a physical dimension – a module of two walls, positioned at right angles – augmented by a projection and a 5.1 sound broadcast.

Onion Skin is a graphical work about the re-composition of time and space through a game of perspectives, both of the exhibition space itself and that of the projection canvas. Built around a progressive structure, made up of 4 parts lasting 14 minutes in total, the piece plays on the principle of repetition and scale to create a physical and hypnotic experience that opens doors onto the hidden and untouchable.
The whole experience of the installation is based on a very specific point of view. A precise position from which a new dimension is revealed to the audience by anamorphosis. The simple geometric elements (“peelings”) that seemed to be flat at first suddenly start delimiting a new space. The illusion of a new dimension within the installation slowly appears as the onion skins seem to be leaving their physical surface behind.
A 5.1 surround sound set-up accentuates the physical dimension of the installation, strengthening and playing with the impression of volume and space.

Tagué , , , , , , , , , ,

DUFFSTEP AV SHOW || E-PULSE FESTIVAL

AV show performed to celebrate the release of the album ‘Getting to Sirius’

Visuals by Rebel Overlay

music by Duffstep

 

 

Tagué , , , , , , ,

Joanie Lemercier & Visual System || -∞

In 1958 a World’s Fair was held in Brussels, Belgium and to mark this monumental occasion they built the Atomium. Designed by André Waterkeyn its structure—steel-clad spheres connected by tubes to form a square—mimics the structure of an iron crystal magnified billions of times. Fast forward 55 years and now, inside this iconic building, resides a light installation called -Infinity, a collaboration between Joanie Lemercier and Visual System.
It’s part of a summer exhibition entitled ID#2013 Poème Numérique inspired by Le Corbusier and Xenakis’ innovative video installation Poeme Electronique which featured at the 1958 Expo.
For the site-specific installation -Infinity the artists investigate « the spatial qualities of light ». Sticks of LEDs ride up the interior of one of the spheres, augmenting the structure and responding to sounds and tone—this is complemented by a « polygon planet » suspended from the ceiling, built by Joanie Lemercier as a cardboard origami structure which has visuals projected onto it (text by Kevin Holmes).

Team Joanie Lemercier: Olivier Ratsi, Unc et Adrien Boulanger « BOU »

Team VS: Julien Guinard, Vincent Obadia, Benjamin Lorthioir,Ambroise Mouline, Pierre Gufflet, Joachim Correia, Ian Castronovo, Le Tone, Tom Modeste, Sebastien Escudie, Thierry Pillet et Valère Terrier

Création musicale originale : Thomas Vaquié

Thanks to Henri Simons, Arnaud Bozzini, Johan Vandenperre and all the Atomium Team

Tagué , , , , , , ,

Chocobeets ||Fête de Montréal @ Quartier des spectacles

Montréal, 17 mai 2013, 15°C
Chocobeets accompagnait le DJ Vincent Lemieux dans le cadre de la fête de Montréal. Les images étaient projetées sur un bâtiment du Quartier des Spectacles en plein coeur de Montréal.

 

Tagué , , , , , , , ,

Bot & dolly ||Box

Box explores the synthesis of real and digital space through projection-mapping onto moving surfaces. The short film documents a live performance, captured entirely in camera. botndolly.com/box

CREDITS
Production Company: BOT & DOLLY
Creative & Technical Director: Tarik Abdel-Gawad
Design Director: Bradley G Munkowitz
Lead Graphic Designers: Bradley G Munkowitz, Jason English Kerr
3D Artists: Scott Pagano, Bradley G Munkowitz, Jason English Kerr, Conor Grebel
2D Animators: Conor Grebel, Ben Hawkins, Pedro Figueira
Director of Photography: Joe Picard
Lighting Designers: Joe Picard, Phil Reyneri
Projection / TouchDesigner: Phil Reyneri
Robotics Animation: Tarik Abdel-Gawad, Brandon Kruysman, George Banks, Michael Beardsworth
Robotics Operator: Michael Beardsworth, Brandon Kruysman
Prop Fabrication: Matt Bitterman, Ethan Dale
Script Supervisor: Ian Colon
Sound Engineers: Joe Picard, Michael Beardsworth
PAs: Sean Servis, Dakota Smith, Nico Mizono, Eric Wendel, Patrick Walsh
Editors: Ashley Rodholm, Ian Colon
Music / Sound Design: Keith Ruggiero
Sound Mix: Joel Raabe
Performers: Tarik Abdel-Gawad, Iris, Scout

Tagué , , , , , , , , , ,

Trajectoires : Deep Water

Le projet est en construction. L’idée est de présenter (en mode diffusion) un extrait de notre recherche de Trajectoires en projection 360° et son 7.1.

Le projet sera présenté lors du SATFest 2013 à partir de fin août 2013 jusqu’à octobre 2013 à la Société des Arts Technologiques à Montréal.

À propos du projet :

La conceptrice visuelle Ma’’ Carassou-Maillan et les producteurs Ivann Uruena & Jérôme Guilleaume ont compilés depuis des années de nombreux sons et recherches graphiques basés sur la modification et la transformation en différents états de la matière. Intrigués par la modélisation géographique de la nature et d’un esthétisme très minimal, Trajectoires : Deep Water est un plongeon dans un espace où le spectateur est invité à se laisser porter dans un univers organique aux allures de trames sonores imagées au synopsis non écrit. Cette présentation est issue de la performance audiovisuelle Trajectoires AV.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , ,

YCAM Interlab || shadowplay

Shadowplay montre un paradigme d’interaction expérimental construit avec le Toolkit Camera Projecteur, développé au cours du projet de recherche Invité v.1 du YCAM Interlab.

Cette vidéo montre quelques expériences d’ombres, construites autour de l’idée d’utiliser deux projecteurs qui sont parfaitement alignés. Chaque projecteur affiche l’image inverse de l’autre, de sorte que l’écran n’apparaisse jamais blanc. Lorsqu’un objet pénètre dans l’espace, la structure cachée dans la projection se révèle dans l’ombre. Le défi technique de l’alignement des projections et decalibrer les couleurs de la projection est résolu avec la boîte à outils du caméra projecteur, à l’aide de balayage de lumières structurées et de nouvelles techniques d’étalonnage.

Shadowplay shows an experimental interaction paradigm built with the Projector Camera Toolkit, developed during Guest Research Project v.1 at YCAM Interlab.

This video demonstrates some shadowplay experiments, built around the idea of using two projectors that are perfectly aligned. The projectors display the inverse images of each other, so that without interference the screen appears white. When an object enters the space, the structure hidden in the projection is revealed in the shadows. The technical challenge of aligning the projections and calibrating the colors of the projection is solved with the Projector Camera Toolkit, using structured light scanning and some novel feedback-based calibration techniques.

Tagué , , ,

Ma » Carassou-Maillan || Trace G1 & G2

Trace G1 © Ma » Carassou-Maillan

tirage photo 20 x 20 pouces sur papier métalique  – edition de 5 – oct 2012

 

Trace G2 © Ma » Carassou-Maillan

tirage photo 20 x 20 pouces sur papier métalique  – edition de 5 – oct 2012

Ma” Carassou-Maillan amplifie la beauté mathématique des mécanismes du code informatique jusqu’à une abstraction visuellement élégante et organique. A travers un processus répétitif de projection et de prise de photographie, Ma” génère différents patterns et mouvements qui créent des formes aléatoires ou contrôlées et laissent ainsi des traces d’objets et de lumières que le capteur de la caméra saisi à la manière d’une persistance rétinienne.

 

 

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

SWEATSHOPPE || Video Painting Europe

Le duo d’artistes nouveaux médias SWEATSHOPPE alias Blake Shaw et Bruno Levy sont de retour en Europe avec une nouvelle vidéo qui met en valeur leur vidéo interactive en direct de Berlin, Bristol, Belgrade, Londres et Paris. Sur une période de deux semaines, le duo à collé des vidéos dans plus de 10 endroits, y compris le mur de Berlin, les Invalides, Cordy Maison. Ils ont même construi un rouleau télescopique de 5 mètres pour créer un tableau d’une hauteur de deux étages, à Bristol.
La peinture vidéo est une technologie développée par le duo. Il fonctionne grâce à un logiciel personnalisé qu’ils ont créé et qui permet de suivre la position des rouleaux. Ainsi la vidéo apparait là où ils choisissent de peindre, leur permettant d’explorer la relation entre la vidéo, la prise de marque et de l’architecture afin de créer des collages vidéo en temps réel.

Musique : Artiste Eskmo « Cloudlight » de l’album Tune Eskmo Ninja (2010)

New media art duo SWEATSHOPPE aka Blake Shaw and Bruno Levy are back from Europe with a new video that showcases their live interactive video wheatpaste in Berlin, Bristol, Belgrade, London and Paris. Over a two week period the duo pasted their videos in over 10 spots including the Berlin Wall, Les Invalides, Cordy House and even constructed a 5 meter telescopic electronic paint roller to create a two-story tall video painting in Bristol.

Video painting is a technology the duo developed that allows them to create the illusion that they are painting videos onto walls with electronic paint rollers they built. It works through custom software that they wrote that tracks the position of the paint rollers and projects video wherever they choose to paint, allowing them to explore the relationship between video, mark making and architecture and create live video collages in real time.

Tagué , , , , , , , , ,

CUPPETELLI & MENDOZA || NERVOUS STRUCTURE

Nervous Structures 5

Installation interactive de Annica Cuppetelli et Cristobal Mendoza qui consiste en structure de spandex illuminée par une projection interactive qui réagit aux mouvements des spectateurs.

2011

Nervous Structures est une série d’installations interactives projetées sur des structures de tissu qui réagissent à la présence et au mouvement du spectateur.

 » Notre travail porte sur l’espace, mais nous tentons de répondre à de multiples directions: l’espace entre le réel et le virtuel, entre ce qui existe et ce qui est ignoré, entre le sensuel et le logique, entre nos corps et les structures physiques qui nous entourent . Ainsi, notre travail est également basé sur l’interaction; sans qu’un participant nous considérons nos pièces incomplètes.

Notre travail, c’est aussi l’intersection des disciplines particulières de nos langues. La structuration, la répétition et l’interaction sont des questions qui sont très pertinents à la fois des fibres / mode et la programmation informatique. Ainsi, les résultats de notre collaboration commencer par les points communs que nous avons découvert dans nos spécialités, mais se développent à travers le vocabulaire hybride engendrée par cette boîte de dialogue. »

 

Tagué , , , , , , , , , ,

ANTI VJ || O (Omicron)

O (Omicron)

DIRECTED by Romain Tardy & Thomas Vaquié

ARCHITECTURE by Max Berg (1913)

VISUALS by Romain Tardy, Guillaume Cottet

MUSIC composed by Thomas Vaquié

2D / 3D MAPPING by Joanie Lemercier, Romain Tardy

MANAGEMENT & PRODUCTION Nicolas Boritch

Filmed by Jerome Monnot, Joanie Lemercier, Romain Tardy

Edited by Jerome Monnot

Hala Stulecia, Wroclaw, Polande.

Lorsqu’il avait ouvert, le Hala Stulecia était la plus grande structure en béton armé au monde avec un diamètre de 65m.

La pièce proposée pour le halle du Centenaire de Wroclaw est basé autour de la notion d’intemporalité dans l’architecture, et l’idée de comment traduire le future tout au long du 20e siècle.

Partant des années 10 comme point de départ, des références historiques et artistiques telles que Metropolis de Fritz Lang ou les projets utopiques d’Archigram ont été utilisées pour révéler l’architecture à travers l’espace.
Romain Tardy et Thomas Vaquié étaient intéressés à essayer de créer une vision de l’avenir sans référence de temps précis, un avenir intemporel.

When opened, Hala Stulecia was the largest reinforced concrete structure in the world. With a diameter of 65m it was home to the largest dome built since the Pantheon in Rome eighteen centuries earlier.

The piece proposed for the Centennial Hall of Wroclaw is based around the notion of timelessness in architecture, and the idea of what future has meant throughout the 20th century.

Taking the 1910’s as a starting point (the dome was erected in 1913), historical and artistic references were used to reveal the architecture of the space.
By using references such as Fritz Lang’s Metropolis or the utopian projects of Archigram to confront the different visions of the future at different times, Romain Tardy and Thomas Vaquié were interested in trying to create a vision of a future with no precise time reference. A timeless future.

Tagué , , , , , , , , ,

Trafik + Mondkopf

Live visual performance, Gaîté Lyrique – Paris

«Pour coller au singulier album Rising Doom, fait de bangers mélodiques et marqué par un riche travail de saturations, Mondkopf et Trafik se sont mis d’accord sur l’idée d’éviter l’écueil d’un VJaying “figuratif”. Les effets de vitesse en lignes noires et blanches élaborées par le collectif lyonnais répondent aux dynamiques radicales et froides des compositions pour mieux encourager l’immersion dans une atmosphère urgente et menaçante. »

Guillaume Heuguet.

Tagué , , , , , , , ,

Layers A/V || No Hista

Performance audiovisuelle de 25 min

Montréal 2012

extrait live de la présentation lors de Sight and Sound 2012 @ Eastern Bloc

Layers is an audio/visual performance about perception and memory, with the goal of creating a choreography for a digital crowd.

Using audio-video fragments of anonymous pedestrians, Nohista confronts the public with his personal experience of the urban crowd.

Here, space and time are dissolved through tables and reassembled throughout a partition where the audio and visual material becomes an instrument, propelling the viewer into a evanescent universe.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Jean-Michel Verbeeck || HEXASTRUCT

Mapping vidéo hexagonal

Hexagonal Video Mapping – Augmented Sculpture.

Direction: Jean-Michel Verbeeck.
Sculpture  : Jean-Michel & Jean-Philippe Verbeeck.
Companie : Konstruktiv Media Labs.
Musique : 1) Kangding Ray 2) Eleven Tigers

Logiciels : Cinema 4D / After Effects / Madmapper

 

Tagué , , , , , , , ,

The Gulf Stream & VJ Ma » au festival Mutek

TGS & VJ MA” @ MUTEK 2012 Le 1er JUIN – PLAY 3

Le festival Mutek présente une scène en l’honneur des talents locaux tournés vers les expérimentations sonores où sont mêlés inspirations krautrock, voyages cosmiques, laboratoires sonores et odysées audio-visuelles. The Gulf Stream & VJ Ma” présenteront leur projet Trajectoires AV en première nord américaine dans le cadre de la session PLAY 3. Ça se passe le 1er juin entre 21h30 et 1h00 et c’est un évènement gratuit.

1er Juin 2012 – entre 21h30 et 1h00

@ Monument National / Studio Hydro-Québec

1182, boul St Laurent

Montréal, Canada

TGS & VJ MA” PRÉSENTENT TRAJECTOIRES AV

Les liens que tissent The Gulf Stream et la vidéaste et conceptrice visuelle Ma » (Marion Carassou-Maillan) remontent à quelques années déjà, alors qu’ils partagent leur première scène en 2010. Partageant un goût pour les mêmes esthétiques, tant visuelle qu’auditive, leurs collaborations qui suivirent sur différents projets laissaient déjà présager Trajectoires AV, leur première création commune.

A travers ce projet ils proposent de faire disparaître les barrières qui se posent entre la création en direct de musique et de video. En partageant les ressources qui leurs sont disponibles, ils construisent le pont numérique nécessaire pour que la création vidéo influence la musique et vice-versa. Dans l’optique d’une prestation utilisant les arts médiatiques comme plateforme, le son comme vecteur et leur créativités comme catalyseur, Trajectoires AV est un plongeon dans une performance immersive, où les acteurs se complètent et où le spectateur est invité à se laisser porter.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les projections topographiques de Jim Sanborn

Ces images ont été produites en direct, grand format, par projection de lumière. Le projecteur, alimenté par un générateur portable est placé à environ 1 kilomètre de distance. Toutes les pièces ont été photographiées de nuit en utilisant de longues expositions. Les nuits sans lune, le paysage était éclairé par des projecteurs.

Titre: Notom, Utah, 1995
Description: Large format projection, digital print, 30″x36″

 

Titre: Horse Valley, Utah IV, 1995
Description: Large format projection, digital print, 30″x36″

 

Titre: Cainville, Utah, 1995
Description: Large format projection, digital print, 30″x36″

 

 

 

Tagué , , , , , ,

Great films fill rooms

3 films : 1 plan séquence, en temps réel, du mapping & sans post-prod.

Film réalisé pour le Play Station Store.
We were funded by the Video Store of PlayStation® Store  to make a series of movie related videos using ‘Immersive Imaging’ which takes 3D projection mapping as its starting point, but gives the viewer a supercharged experience with the help of the PlayStation Move controller.

In the past, projection mapping worked only from a single, static view point, and thus was very limited. By attaching the PlayStation Move to the camera, we can track projections to screens in real time, enhancing the effect of spatial deformation and false perspective on the projections and allowing viewers to look round (virtual) corners, bend walls, create a hole in the wall, or remove the walls altogether to reveal vast expanses of virtual worlds.

Voici le making of de l’installation :
Tagué , , , , , , , , , , , , ,

Camille Scherrer || In the woods

entrevue fait au Mapping Festival en mai 2011

caméras : Jerome Monnot, Vania Jaikin Miyazaki

assistants vidéo : Camille Dedieu, Linda Cavaliero

editing : Jerome Monnot

music :  ‘Behind the sea’ by Possimiste

Camille Scherrer est un designer suisse explorant les intersections entre l’art et la technologie. Elle se concentre sur les installations interactives de réalité augmentée, où l’imagerie numérique flirte avec la réalité perçue. Camille puise son inspiration de la montagne où elle a grandi et a créé son propre univers peuplé d’animaux des bois. Avec son nouveau projet, in the woods, Camille joue avec des ombres d’animaux avec lesquels le public peut converser.
Logiciel : Steve Cardinaux – SIGMASIX

 

 

Tagué , , , , , , , , , , , ,